Histoire des Arts : Art, Etat, Pouvoir - La propagande de Staline et aujourd’hui

HALM-Group met à votre disposition les articles sous format Traitement De Texte pour vous permettre d'imprimer directement sans passer par un copier-coller.  
Lien de téléchargement : http://www.clictune.com/id=470678
La propagande de Staline et aujourd’hui

Affiche du 17ème congrès du parti communiste de 1934,
Staline « le père des peuples »
Et
Caricature anticommuniste

 





Sommaire :
I. Introduction
II. Joseph Staline
IV. Les affiches
V. La caricature
VI. Aujourd’hui
VII. Conclusion

I. Introduction

Pour sa propagande, Staline se sert de tous les moyens possibles et disponibles de l’époque, ainsi que des artistes qui se mettent au service de l’État de grè ou de force. Ces affiches ont pour but de rassembler la population autour de lui et les mobiliser à atteindre les objectifs économiques (plans quinquennaux) ou moraux du parti communiste.

J’ai choisi de vous présenter deux affiches de Staline complémentaires car tout d'abord elles sont en rapport avec le sujet : Art, État, Pouvoir. Les affiches sont en effet un art, elles servent l’État et permettent de renforcer le pouvoir de Staline. 
Ensuite, un autre problème s’est posé : quels types de propagande vais-je présenter ? J'ai décidé de prendre des affiches qui reflètent l’ensemble de ses propagandes. De plus je me fixe une problématique à résoudre : quel est le but de ces affiches ?

Finalement, j’ai utilisé pour finir une caricature qui dénonçait le communisme et qui était dans le sujet : les caricatures sont un art, la caricature que je vais vous présenter protège l’État et permettent de lutter contre le pouvoir des partis communistes.  
 
II. Joseph Staline (1819-1953)

Iossif (Joseph) Vissarionovitch Djougachvili est né dans le Caucase, à Gori (en Géorgie). Son père est un cordonnier qui sombre dans l’alcool et finit par perdre son commerce. Joseph est alors soumis à de nombreuses raclées qui deviennent son quotidien. A la mort de son père, il est envoyé au séminaire de Tiflis pour devenir prêtre (à 16 ans) mais à cause de ses idées révolutionnaires (le marxisme), il en est chassé.

Il apprécie les idées de Lénine et se rallie à ce dernier dans le Parti Ouvrier Social-Démocrate de Russie (POSDR). Joseph commence alors sa carrière de révolutionnaire en volant de l’argent pour le compte du parti : hold-up, racket, enlèvement d’enfants, braquages. Il se fait remarquer par Lénine car arrêté neuf fois, déporté en Sibérie, il réussit à s'évader huit fois : il est admiré. En 1912, Lénine le fait entrer au comité central du parti. Dès lors, Joseph se choisit un pseudonyme : Staline, « homme d’acier » en russe et s’affirme comme étant un homme d’action.

Après l’abdication du tsar Nicolas II (mars 1917) et la prise du pouvoir (révolution octobre 1917), c’est désormais le Parti Bolchevique qui dirige la Russie. Staline, dans tout cela, n’est qu’un ministre parmi tant d’autres mais il parvient à se faire élire secrétaire général du parti, il décide alors qui rentre ou sort du parti (il fera entrer de ses nombreuses connaissances). En 1924, Lénine meurt. Le problème de sa succession se pose. Après s’être débarrassé de ses concurrents (Trotsky…), Staline devient le maître du parti et du pays, en 1927.

Son but était de :
  • faire disparaître les classes sociales et de créer une nouvelle société ;
  • bâtir le socialisme revient à supprimer certaines personnes à cause de leur statut social et donc à cause de ce qu’ils sont (et non pour ce qu’ils font) : patrons, commerçants, paysans aisés… ;
  • transformer la vieille Russie agricole en un État industrialisé : trois plans quinquennaux, collectivisation des terres, combinats, bien de consommation négligée pour l’industrie lourde… ;

Staline voyant des ennemis partout, fait régner un climat de terreur


Il dirigea le parti communiste jusqu’à sa mort, en 1953.
III. Les affiches



Cette affiche de rue est réalisé à l'occasion du 17ème congrès du parti communiste, en 1934. L’affiche montre le progrès effectué du parti de Lénine à Staline.

Mais aussi : 



Ces affiches de rue, qui sont des photomontages, sont réalisées pour le culte de la personnalité de Staline.
En plus de valoriser son parti, il contrôle son image paternelle d’où le nom de la deuxième affiche : Staline "le père des peuples" (1937)

            ↪ Ces deux affiches complémentaires, montrent tous les buts que veut atteindre Staline :
            - le parti communiste est l’avenir du monde.
            - Lénine a été l’instaurateur du communisme en Russie
            - Staline est le successeur de Lénine mais aussi le meneur du peuple, celui qui est le guide et qui est aimé par le peuple qui l’apprécie pour ce qu’il est et ce qu’il fait.
            - sans le peuple (enfants…), les combinats et un leader, le développement du communisme est impossible

 
IV. La caricature 

L’art pour certains artistes a été utilisé pour de mauvais buts mais l’art, avec les caricatures par exemple, peut être aussi utiliser pour dénoncer les affiches de propagande.



Cette caricature (créée en 1950) a pour but de mobiliser le peuple français à être contre le communisme. Il dénonce les faux côtés positifs que le communisme avance et dont il se sert pour inciter les gens à être communistes. Il dénonce aussi le côté caché du parti communiste comme la violence…

V. Aujourd’hui
 
Aujourd'hui certains pays sont restés communiste mais utilisent le terme « république populaire ». La République Populaire Chine (communiste depuis 1949) est un bon exemple : elle a été fondé par Mao Zedong, qui à supprimer les libertés. Aujourd’hui, la Chine emprisonne les artistes qui divulguent des idées démocratiques (Ai Weiwei) ou interdise certains moteurs de recherche comme Google ou Altavista.


crédit image : dw.de
Ai Weiwei à Munich au milieu de son œuvre "Rooted Upon"
Il est accusé de crimes économiques qui ne sont que des prétextes afin de le punir comme Staline pour les Grands Procès de Moscou.
 
 
  
 

VI. Conclusion
 
Progressivement Staline a mis en place un régime totalitaire. Avec toute sa propagande (affiche, photo, poème, manuel, films…) il augmente sa popularité. De plus avec tout l’encadrement de la population, il contrôle tout et dirige en maître seul, en faisant croire à la population que le pays est dirigé par tout un peuple riche et tranquille, alors que cela n'est pas vrai comme nous le montre le témoignage d’un syndicaliste anglais :
« Pourquoi sont-ils si enthousiastes ? Ils sont pauvrement vêtus. Ils ne sont même pas bien nourris. Tous ont l'air affamés... Se croient-ils vraiment les maîtres du pays ? S’imaginent-ils vraiment que quelque chose les attend, tout près qui vaille la peine ? Je songe à la méthode communiste : s’emparer des enfants dès la crèche, les suivre dans les jardins d'enfants puis à l'école, les enrôler ensuite dans les Pionniers et les jeunes komsomols. Toujours les tenir en main par une propagande incessante ! La propagande ! La propagande ! Du matin au soir. Par la TSF, le film, l'image, l'affiche, le manuel, elle les poursuit partout. » 
Walter Citrine, A la recherche de la vérité en Russie, 1937.

Staline est responsable de la mort de 12 millions de personnes sans atteindre son but : la disparition des classes sociales et la création d’un homme nouveau. Mais il est aussi responsable de la création du parti communiste Chinois car Mao Zedong s’est inspiré de ses idées. Mais la communauté internationale ne peut intervenir :
  • car la Chine est le pays qui se développe le plus vite.
  • sous risque de déclencher une nouvelle Guerre Mondiale, ce que la communauté internationale empêche avec les organisations comme l’ONU…


Ailleurs sur le web