Français : étude sur « Nocturne en bleu et or - Le Vieux Pont de Battersea » de James Abbott Whistler





James Abbott Whistler, « Nocturne en bleu et or - Le Vieux Pont de Battersea »



James Abbott Whistler (1834 - 1902) est un peintre américain du XIXème siècle. Il est né dans le Massachussetts, au Nord-Est des USA. Il passe une partie de son enfance en Russie. En 1855, il part étudier la peinture à Paris, il y vit quelques années avant de s'installer à Londres en 1859. Il revient à Paris à la fin de sa vie. Il est l’ami d'Oscar Wilde, il est connu pour sa forte personnalité : il fit un procès à un critique d'art très influent, John Ruskin, qui avait dénigré un de ses « Nocturnes ». Il subit des influences esthétiques diverses: réalisme (avec Courbet), néoclassicisme, symbolisme. Ce tableau fait partie du courant symboliste. Nous pouvons nous demander en quoi ce tableau s'inscrit -il dans une esthétique symboliste ?


1.             Carte d'identité du tableau

Le titre double : « Nocturne en bleu et or » partie poétique et « Le vieux pont de Battersea » la partie réaliste.
Il fut peint en 1872. Il a déjà peint plusieurs nocturnes.
Le genre est paysage.
La technique utilisée est l’huile sur toile.
Ses dimensions sont 67,9cm x 50,8cm
Il est exposé au musée Tate Britain, Londres.

2.             Ce que l'on voit

C’est un tableau figuratif (dans l’art, il y a deux domaines : l’art figuratif et abstrait). On y voit le pont de Battersea (un pont en Angleterre), des mats de grands navires amarrés au quai, des hangars (dock), la silhouette de pont Albert Bridge, un feu d’artifice, une ville en arrière-plan, la silhouette d’un homme sur une barque, la silhouette du pont, la Tamise.




3.             La composition du tableau

Nous remarquons deux lignes parallèles (le pont et l’horizon) et sept lignes verticales. Le quadrillage donne un équilibre ; malgré le parolier qui apparait au premier plan et donne une organisation déséquilibrée surtout que la barque est de travers, pont est arrondi, le pilier est de côté vers la droite : les lignes ne sont pas vraiment parallèle.
Cette instabilité est également dû au fait que :
-          l’on ne voit pas les limites du pont : elle est comme suspendu, il n’y a pas de points de départs et d’arrivée.
-          Il est au premier plan, il est vu en contre-plongée, ce qui le fait paraître immense.

Il est le seul élément solide du tableau. Il ressemble à un être étrange, presque inquiétant qui barre l'horizon, met à distance la ville moderne. Lors du procès de Whistler contre Ruskin, l'avocat général déclencha des éclats de rire en demandant quelle partie du tableau représentait le pont. Cette remarque naïve souligne l'originalité de la composition.

      Nous avons affaire à deux espaces : le ciel (2/3) et l’eau (1/3)

Les couleurs/ la lumière: un dégradé de bleu/vert, un dégradé de gris. Ces tons estompés sont réveillés par les taches or (qui réchauffent) : lumière électrique, feu d'artifice. Celui-ci permet d'éclairer davantage la partie droite du tableau (et donc une partie gauche plus sombre)

L'atmosphère est brumeux, la profondeur est rendue par une représentation de plus en plus floue, les contours s'estompent et disparaissent à droite du tableau, ce qui rend compte de l’éloignement.

4.             Un tableau symboliste

Tout d’abord avec le titre, le mot « nocturne » est emprunté au vocabulaire de la musique : morceau de piano de forme libre à caractère mélancolique (Nocturnes de Chopin). En associant « nocturne « à « bleu et or », Whistler établit une correspondance entre la musique et la peinture.

La nuit tombante, la brume, donnent au paysage une dimension fantastique, irréelle : ce qui intéresse le peintre, c'est de peindre une atmosphère, voir la place dominante du ciel (2/3 du tableau).

Le tableau confronte la modernité à la tradition. L'atmosphère particulière du nocturne permet de souligner la beauté de la ville moderne mais paradoxalement, c'est le vieux pont qui parait vraiment moderne dans ce tableau en raison de la manière tout à fait particulière dont il est représenté, la contre-plongée lui donnant une dimension fantastique.

La richesse symbolique du pont fait que:
-       il relie deux rives: il mène les hommes au dos courbés de l'une à l'autre mais ni le point de départ, ni le point d'arrivée ne sont représentés: le pont peut symboliser la vie humaine ;
-       il relie l'eau, la terre, le ciel: le pont est le lien qui unit les éléments qui éléments qu'constituent notre univers. Il traverse un ciel illuminé, idéal.
-       son rôle par rapport à la ville moderne: on peut le considérer comme un rempart qui protège la ville moderne ou au contraire comme un obstacle qui empêche d'y accéder (le pont sera détruit peu après)


Conclusion : Par sa polysémie, l'esthétique de ce tableau est donc très proche de celle des poètes symbolistes.

Ailleurs sur le web