Histoire : THEME I Leçon 1 : Croissance, mondialisation économique




THEME I Croissance économique, mondialisation et mutation des sociétés depuis 1850
Leçon 1 : Croissance, mondialisation économique
Dans quelles mesures les mutations économiques et la mondialisation ont-elles modifiées la géographie des puissances et transformé les sociétés occidentales ?

  • Quelles sont les grandes étapes et les caractéristiques de la croissance économique mondiale depuis 1850 ?
  • Autour de quels pôles mondiaux ces différentes phases de croissances se sont-elles structurées ?
Croissance : augmentation quantitative de la production, calculé par le PIB : ensemble des richesses produites dans un pays en un an : ne pas confondre avec PNB :PIB + fait à l'étranger.
Développement : augmentation qualitative de la production, calculée par le PIB, la santé (mortalité infantile), la scolarité (alphabétisation).
Économie-monde : système organisé par un cœur (Global City) et d'un centre, lesquels exercent une domination ou une influence sur des périphéries et des marges (selon l'historien Fernand BRAUDEL).
Mondialisation: mise en interrelation entre les espaces mondiaux avec interdépendance et formation d'un réseau de niveau mondial. Processus en formation commencé il y a des siècles, aujourd'hui inachevé (Depuis les grandes découvertes).

I – Une croissance réelle, mais néanmoins discontinue depuis 1850

1- Réalité d'un phénomène (voir schéma du minimum)
  • Richesse
  • 1820-2012, temps long : croissance mondiale a augmenté. Le monde ne 2012 est 17 fois plus riche qu'en 1900. Taux de croissances avant 1800 : 0,2% par an : économie de subsistance (rurale). Taux de croissance au XIXe siècle : 2,0% par an : économie industrielle (2 grandes révolutions industrielles).
  • 1850-1950 : Faible croissance du revenu PIB au niveau continentale. A partir de 1950, redressement pour les PD, le Japon et les 4 Dragons Asiatiques : Hong-Kong, Singapour, Corée du Sud, Taïwan.
  • 1950-1973 : croissance de 5% par an dans les PDEM (Pays Développés à Economie de Marché = Europe de l'Ouest, Amérique du Nord et Japon). Reconstruction après la guerre par le plan Marshall + baby-boom. Ce sont les 30 glorieuses.
  • Démographie
  • 1850-1950 : population mondiale passe de 1 milliard à 2,5 milliards.
  • 1950-2012 : population mondiale passe de 5 milliards à 7 milliards. Certains pays ont terminé leur transition démographique (pays développés) tandis que d'autres pas encore (taux de mortalité reste fort même s'il diminue). Fort TN fort TM : 1789 en France, 1930/1950 en Afrique. Bas TN bas TM : 1970 en France, pas encore en Afrique.
  • Évolution :
    • Afrique : PIB 33 milliards en 1820 et 1,123 milliards en 2000 (*34) : n'a pas atteint la croissance moyenne. Tous les pays n'ont donc pas connu la même croissance au cours des 2 derniers siècles.
    • Angleterre : PIB de 695 milliards en 1820 et 37,193 milliards en 2000 (*54)
    • États-Unis : PIB 12 milliards en 1820 et 956 milliards en 2000 (*750)
  • Pas forcément de liens entre la richesse et la démographie :
  • Luxembourg : 400,000 habitants, PIB 86,000 dollars par an
  • Chine : 1,350 milliards d'habitants, PIB 4000 dollars par an
  • 3 Révolutions industrielles
    • 1780 – 1850 : Angleterre dès 1780 (par James Watt et sa machine à vapeur) qui touche le continent en 1810 : France, Belgique, et Allemagne. L'énergie sert au textile, mines, sidérurgie, métallurgie, chemin de fer (George Stephenson en 1814.
    • 1870 – 1880 : Pétrole en 1859, Titus-ville avec le colonel Drake, électricité (lampe incandescence) et la houille blanche (hydroélectricité avec Aristi DE BERGES en 1873) d'Eclison (pour lampe à incandescence). Chimie (plastiques, médicaments...), automobile ( DELAMARE-DEBOUTTEVILLE en 1883 et P.ESEL en 1893), aéronautique (Clément ADER en 1890 par les frères WEIGHT en 1903).
    • Après 1970 : Nucléaire, NTIC (après 1990).
  • Le modèle capitaliste est traversé de crise économique.
    • Modèle cyclique
      • essoufflement de l'innovation
      • Surproduction (on produit toujours car on ne sait pas que tout le monde détient déjà le produit) et prix en baisse.
  • Wall Street le 24 Octobre 1929 « Black Thursday »
    • 13 millions d'actions échangées
  • 1973 : la crise différente de celle de 29 est mal comprise.
    • Apparition de la stagflation : stagnation de croissance et inflation (prix continuent d'augmenter) . Ex : Choc pétrolier qui fait passer le prix d'un baril (159L) de 3$ à 12$.

2 - Dont les causes sont très nombreuses

Les Facteurs de croissances

OST = Organisation Scientifique du travail : méthode de production sont pensées (spécialisation des ouvriers : OS = Ouvriers spécialisés).
Standardisation : Faire le même produit ; en 1908, FORD invente la Ford T, 15 millions d'exemplaires. Le prix passe de 1500$ en 1908 à 350$ en 1925

II – Ce système qui provoque des débats sur les concepts de croissances, de capitalismes et de mondialisations.

1 – De vigoureux débats.
  • Trente piteuses
  • 1998 : modèle alternatif au capitalisme appelé socialisme ou communisme a montré ses limites car l'URSS est tombé (25 décembre 1991)
    • 1917 : URSS prônait un modèle communiste de développement (système socio-économique fondé sur l'abolition de la propriété privée, sur la mise en commun des biens de productions sur la collectivisation. C'est le contraire du capitalisme, système socio-économique fondé sur la propriété privée et la recherche du profit).
    • Depuis 1974 : phase de stagnation et de montée au chômage.
  • En 1972, le rapport du « Club de Rome » (experts) qui condamne la croissance et opte pour une « croissance zéro »
    • Croissance est dommageable et instable : auto-destruction de l'Homme. Ce texte est favorable à une croissance raisonnée, réfléchie et intelligente de l'émergence en 1987 d'une nation ville, celle du D.D lancé par Mme BRUNDTLAND.
2 – Engendrant des projets de solutions bien différents (voir schéma minimum)
  • Dès la naissance du capitalisme, des critiques fusent son égard, surtout après 1830 lorsque apparaissent les idées socialistes et communistes.
    • Le socialisme est est réformiste. Le leader au début de XXe siècle est Jean Jaurès.
    • Le communisme est révolutionnaire. Il veut passer par la révolution, avec les idéologues Karl MARX et Friedrich ENGELS.
    • Le capitalisme :
      • défendu par le mode de vie libérale (c'est son fonctionnement).
      • Du moins, il l'est plus ou moins, plus surtout entre 1979 et 2007 avec Margaret THATCHER (« la dame de fer »), 1ere ministre britannique et Ronald REAGAN aux USA. (État libéral en période de guerre).
      • Le capitalisme est défendu par l'idéologie keynésienne (John M.KEYNES : économiste britannique ; l'état doit jouer un rôle distributeur des richesses).
Questions et débats suscités par le capitalisme et l'économie du marché

Corporatisme: (depuis Moyen-Age) union des ouvriers et des maîtres de la même organisation et le même métier pour éviter la lutte des classes (avant 1789, puis en 1930 dans l'Italie fasciste). Représenté par la CGT né en 1895 (Confédération Général du Travail).

III - … Dans un monde où le processus de mondialisation se poursuit autour de plusieurs économies-mondes successives

1 - De l'Empire britannique sur lequel le soleil ne se couchait jamais avant 1945... (voir schéma minimum)
  • Empire gigantesque
    • ¼ des terres émergées, 33 millions de km², ¼ de la population, ¼ de la superficie mondiale.
    • Puissance industrielle (1re révolution industrielle)
    • Innovation fondamentale
    • Puissance maritime sans équivalent
    • Existence du £
  • Déclins après 1918
    • Nouveaux concurrents : USA + Allemagne
    • Affaiblissement du aux 2 guerres mondiales
    • manque la deuxième révolution industrielle (les innovations changent de pays)
    • marche vers l'indépendance des colonies.
Économie-monde britannique (dominante de 1850 à 1814), « Chef d'orchestre de l'économie monde » J.M. KEYNES)
Avantages comparatifs : définis par Adam SMITH : « Produits finis relativement cher » > « Produits bruts moins cher ». Chaque pays se spécialisent dans ce qu'il sait le mieux faire.
Système des encolsures : rachat par des gros propriétaires des terres des paysans pour y élever des moutons.


Mais demeure une puissance à vocation mondiale : diplomatie, militaire, patrie, Commonwealth, 4e à 5e puissance économique.

Commonwealth : né en 1926 (accord entre le RU et les 4 dominions – Canada, Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud-), garantie l'autonomie interne totale. Londres garde la monnaie, la politique étrangère, la défense. En 1950, il devient Commonwealth of Nation : 53 pays indépendants mais en reconnaissance à la Reine, un statut particulier.

2 – A la superpuissance américaine au XXe siècle...(voir schémas minimums)

  • USA
    • Avant 1914 : puissance incomplète : 1ère puissance industrielle en 1904, 37e armée du monde en 1914
    • 1919 : Ce pays de débiteurs est devenu créancier, les USA ont prêté de l'argent à la France et au Royaume-Uni.
    • 1945 : USA devient une des deux « superpuissances » avec l'URSS
    • 1991 : USA devient seule « hyperpuissance »
L'économie-monde états-uniennes (dominante de 1945 à 2001) : « Superpuissance puis Hyperpuissance ».

Duplication du libre-échange soutient la reconstruction de l'Europe occidentale, du Japon, Domination de la Backyard.
Softpower : persuader qu'on a le meilleur système par la culture
NASDAQ : indice boursier né en 1971 (action des entreprises High-Tech).
Mais reste la 1ere puissance mondiale et de loin (possède « hard power » (puissance contraignante et militaire), « soft power », « mart power » (puissance intelligente : combinaison de hard et soft power)
Subprime : immobilier trop cher
Hedge fond : « super livret A » qui rendent 25% et non pas 3% (mais ça n'a pas marché et les vieux doivent retravailler)

3 – ...Jusqu'à l'apparition d'un monde multipolaire au début du XXIe siècle (voir schémas minimums).

  • Le monde qui a connu au 15e et 16e siècle un décloisonnement (liaison en train de disparaître) et un basculement (méditerranée, Atlantique) qu'aujourd'hui touche le Pacifique.
  • La croissance économique est soutenue par les innovations technologiques et la demande croissante d'une population en hausse dont le niveau de vie s'améliore
  • Les phases de croissances donnent naissance à trois économies-mondes successives
    • Britannique de 1850 à 1914
    • USA de 1945 au début des années 2000
    • Multipolaire depuis une dizaine d'années
  • La mondialisation de l'économie est une réalité qui s'appuie sur la mise en relation toujours plus rapide et toujours plus efficace des différents espaces
  • Le groupe informel G8 discute des questions sur le monde : Groupe des 8 pays économiques les plus puissants des 90'
    • Créé en 1974 à 4 (G4 avec USA, France, Angleterre, Allemagne), puis 5 en 1975 (G5 avec le Japon en plus), puis 7 en 1976 (G7 avec l'Italie et le Canada en plus) puis 8 en 1998 avec le G8 (ajout de la Russie)
    • G20 depuis 1999 mai entre en action qu'après 2008 ( 19 pays + Union Européenne)

Ailleurs sur le web