L'Europe dans la Guerre froide de 1947 à 1989 (composition)






l'Europe dans la Guerre froide (1947 - 1989)

En 1947,  le continent européen fortement traumatisé par la Deuxième Guerre mondiale, entre dans une nouvelle   période que l’on va appeler la Guerre froide, c’est à dire cet affrontement indirect entre les deux blocs américain et soviétique. L’Europe va en subir les aléas. En 1989, c’est un autre grand moment de cette histoire européenne avec la chute du mur de Berlin.
Il s’agit donc se demander pourquoi et comment l’Europe devient –elle un enjeu de taille entre les deux blocs antagonistes  au point de connaître divisions, tensions et risques  nucléaires?
Pour cela nous examinerons d’abord la situation de l’Europe en 1945 et sa position de région-clé, puis les grandes crises de GF en Europe à partir de  1947 , pour enfin analyser la déstabilisation des relations entre les EU et l’URSS qui aura comme conséquence l’effondrement des régimes communistes en Europe centrale et orientale mettant fin alors au « rideau de fer »en Europe.

I. L’Europe au sortir de la 2éme Guerre Mondiale
1°) Année zéro : pénuries et rationnement
2°) Grandes conférences de 1945 : Yalta (élections libres dans les pays délivrés du joug nazi) et Potsdam. Entente des Alliés pour dénazifier l’Allemagne
2°) Mais bientôt, changement de climat politique entre Est et Ouest : on va passer de l’Alliance à la méfiance entre les 2 Grands à cause des divisions idéologiques
3°) Poursuite de « guerres  civiles » en Grèce  entre communistes soutenus par l’URSS et le gouvernement légal soutenu par les EU et la GB ; problèmes des frontières, notamment germano-polonaises.
4°) Espoir : une Déclaration Universelle des droits de l’homme est en préparation ( adoptée en 1948)
5°) Bilan : la moitié du continent est occupée par les Soviétiques ,  Allemagne et Autriche divisées en 4 zones d’occupation ( les –citer)

II. Les grandes crises à partir de 1947
1°) 1946 : les Occidentaux n’acceptent pas la domination communiste en Europe centrale et orientale et les Soviétiques se méfient des EU : discours de Fulton en 1946 par Churchill
2°) Impossible entente sur le sort de l’Allemagne et de l’Autriche
3°) 1947, année décisive pour l’Europe avec la doctrine Truman (aide militaire à  l’Europe pour lutter contre le communisme, containment) + plan Marshall proposé à toute l’Europe + réaction soviétique avec la doctrine Jdanov : donc  entrée dans la GF et formation de 2 blocs économique, politique et militaire dans lesquels l’Europe est écartelée (OTAN contre Pacte de Varsovie par exemple).
4°) Quelques grandes crises de GF:
a)       coup de Prague
b)       blocus de Berlin
c)       mur de Berlin
d)       crises des euromissiles
5°) Peur du nucléaire

III. Pourtant des éléments d’évolution dans ces relation conflictuelles où l’Europe est un enjeu
1°) Des contestations du modèle soviétique en Europe centrale et orientale : 1956 à Budapest, 1968 à Prague…
2°) A partir des années 60 , une politique de coexistence pacifique , puis de détente permet un relatif rapprochement entre les 2 camps (Willy Brandt et l’Ostpolitik en RFA)
3°) La crise de l’URSS  conduit Gorbatchev, qui n’a plus les moyens financiers et militaires, à  accepter la libre détermination  des peuples de l’Est
4°) Les bouleversements décisifs en Europe à partir de 1989 : Pologne, Hongrie, Berlin….

Conclusion : 
Ainsi, entre 1947 et 1989, l’Europe a bien été un enjeu de GF  avec les divisions et les multiples tensions qui ont toujours été mêlés d’une crainte nucléaire. Mais une GF qui a pu jouer un rôle dans la construction européenne. Depuis 1989, l’Europe est confrontée à de nouveaux enjeux comme par exemple la liquidation des régimes communistes ou la crise  yougoslave avec la montée des nationalismes.

Ailleurs sur le web