Les points de vue (fiche de synthèse)



Un auteur peut décider de faire raconter au narrateur son histoire de trois façons différentes, sans qu’elles soient exclusives (il n’est, en effet, pas rare d’en trouver plusieurs dans une même narration). Ces trois points de vue (ou focalisation) sont les suivants :

I. Le point de vue omniscient

  • Rôle du narrateur : le narrateur a un savoir illimité (il connaît tout : du latin omni = tout et  scient = connaissance) sur les faits et l’intériorité des personnages qu’il peut faire partager.
  • Effet sur le lecteur : cette multiplicité de points de vue donne au lecteur un savoir plus grand que celui de chacun des personnages, donc le lecteur en sait plus que chacun des personnages.

II. Le point de vue externe

  • Rôle du narrateur : dans ce cas, le narrateur rapporte les événements et montre les lieux et les personnages de l’extérieur.
  • Effet sur le lecteur : le point de vue interne des personnages n’est pas accessible au lecteur, mais il contribue à donner une impression de comptes rendus objectifs, c’est l’effet de mise à distance. Au contraire dans certains cas, cet effet de mise à distance peut exprimer un jugement implicite de l’énonciateur.

III. Le point de vue interne ou focalisation interne

a) A la troisième personne

  • Rôle du narrateur : le narrateur n’est pas un personnage de l’histoire mais il rend compte des perceptions, des réactions et des jugements subjectifs du personnage principal (protagoniste).
  • Effet sur le lecteur : le lecteur peut s’identifier à ce personnage.

b) A la première personne

  • Rôle du narrateur : le narrateur est un personnage, car il emploie la première personne.
  • Effet sur le lecteur : le lecteur accède alors directement aux perceptions, aux émotions et aux pensées du narrateur et peut ainsi s’identifier facilement à lui. Ce point de vue est souvent utilisé dans des textes autobiographiques

Ailleurs sur le web